TwitterFacebook
Proposer un nouveau site

Un sondeur Doppler pour réaliser des cartes bathymétriques

Un sondeur Doppler pour réaliser des cartes bathymétriques

Cette création est atypique et surtout essentielle, elle permet de découvrir les fonds marins. Cela nécessite l’utilisation d’outils spécifiques que seuls les professionnels sont en mesure de manier avec aisance.

Création d’une carte sous-marine par interpolation

Nous avons la possibilité de contempler la beauté des fonds marins grâce à des spécialistes qui usent de diverses astuces pour mesurer la profondeur des plans d’eau ou des lacs. La technique est très intéressante puisqu’elle repose sur un bathymètre échosondeur Doppler. Cela permet d’obtenir une quantité de données tout en utilisant des points géoréférencés. Cette méthode est au rendez-vous pour la cartographie sous-marine. Les professionnels ont recours à un logiciel qui traite l’ensemble des informations afin de dresser une carte par interpolation.

La mesure d’une profondeur réserve parfois des surprises

Divers produits sont indispensables pour la cartographie sous-marine à savoir le CTD CastAway et l’HydroSurveyor. Ces outils sont performants, mais le seraient-ils pour mesurer la profondeur du trou marin le plus impressionnant jamais découvert ? Pour le contempler, il est nécessaire de se diriger près des îles coralliennes Paracels. Jusqu’à maintenant, le spécimen le plus incroyable était visible dans la mer des Caraïbes, mais les experts chinois ont mis le doigt sur le trou du Dragon. Avec une mesure de 300.89 mètres, il détient la palme.

Un trou marin quasiment semblable à la Dame de Fer

Il a la particularité d’être pratiquement aussi haut que la Tour Eiffel. Parfois, la mesure des fonds marins s’avère être passionnante, elle ne s’arrête pas aux cours d’eau et aux rivières. Il aura tout de même fallu près d’un an de recherches pour découvrir cette zone dont le diamètre est de 100 mètres. C’est un robot prénommé VideoRay Pro 4 qui a ensuite apporté quelques surprises avec la découverte d’organismes marins et d’une vingtaine de poissons. Les profondeurs n’ont pas encore partagé tous leurs secrets. Elles méritent d’être visitées avec la plus grande rigueur, d’où l’importance de développer des outils de plus en plus performants.